• > Conférence: Rubens et Van Dyck à Gênes ou la parade du pouvoir
  • Conférence: Rubens et Van Dyck à Gênes ou la parade du pouvoir

    Jeudi 12 octobre à 14h30 - Pôle culturel Auguste Escoffier

    Par Catherine de Buzon

    Gênes : une ville d’abord ouverte sur la mer avec l’importance que représentent les voies maritimes pour la capitale ligure. C’est de la mer et du commerce que viendra la fortune de la Cité.
    Ce seront les Palais dans la ville et en dehors des remparts qui offrent le témoignage le plus éloquent de la situation économique exceptionnelle dont jouissait Gênes à cette époque – conséquence de la politique adoptée par Andréa Doria en 1528 : une constitution républicaine – le pouvoir aux mains d’un nombre restreint de familles – dont un doge élu pour 2 ans.
    Les marchands sauront alors développer un réseau commercial remarquable vers le sud de l’Italie, la péninsule ibérique, les Flandres.
    Dans la seconde moitié du 16ème s. ce fut la création de la « strada nuova » : c’est dans cette nouvelle rue que les familles les plus riches et les plus nobles de Gênes construisirent leurs Palais et souhaiteront les orner de leurs portraits « en majesté ».
    Rubens au début du 17ème puis son meilleur élève, Van Dyck – vingt ans plus tard vont établir une des images les plus éblouissante de l’aristocratie gênoise de ce temps : l’ambition et la fortune se lisent dans les mises en parade des architectures – des vêtements – des regards … avec un talent et une virtuosité inégalée pour ces deux très grand maîtres du baroque qui ont remarquablement explorés les liens étroits - à Gênes - entre l’image de marque et l’argent …

     

    Tarifs : Abonnement 9 conférences 40€ ou 6 € /conférence - 3,50 € moins de 25 ans, demandeurs d'emploi et membre UNIA

    Pôle culturel Auguste Escoffier
    269, allée René-Cassin
    (Quartier des Plans)
    06270 Villeneuve-Loubet